lundi 22 septembre 2014

Parisiens, connaissez vous le jardin Albert Kahn ?

Bonjour les amis ! Le week end est déjà derrière nous, mais les SUNDAY MORNING people ont  toujours une longueur d'avance pour vous proposer une chouette balade pour vos prochains jours non ouvrés. Nous souhaitons partager avec vous une agréable découverte à base de verdure, d'exotisme et de culture aussi, si si. Parisiens, c'est à Boulogne Billancourt que nous vous recommandons chaudement d'aller faire un petit tour.

Aller chez Albert Kahn, c'est déambuler entre un village japonais (maison tradi en bois et papier), un jardin tout aussi nippon, une forêt vosgienne, un jardin français, un jardin anglais, une forêt dite "dorée", une forêt bleue, visiter un magnifique verger-roseraie, un jardin d'hiver,  et voir frétiller de multiples carpes koi comme en Asie.

Cette floppée d'images se passe de mots, même si au travers de la sélection vous noterez que c'est une nouvelle fois les coins japonisants qui nous ont le plus plu, fixette un jour, fixette toujours :) - quoi ça ne vous rappelle rien ?

 

  

   

 

 
  
L'idée de départ était donc d'aller visiter ce chouette jardin ouvert en 1936, il s'est montré à la hauteur de nos espérances (on n'aura pas franchi le prériph pour rien, ouf !) mais au delà de cette découverte, nous avons pu faire connaissance avec l'homme, Albert Kahn, sacré bonhomme qui rêvait d'un monde pacifiste ; il n'avait pourtant pas l'air d'un hippy.

Photo : Albert Kahn sur le balcon de sa banque, rue de Richelieu à Paris (1914)
               
Né en 1860 dans une famille "aisée" comme on dit - rien de dingue non plus - ce banquier hors norme, humaniste ambitieux, conscient de sa position sociale privilégiée, misa tout son magot et consacra sa vie à la recherche au sens large, aux arts, aux sciences, à l'aide des populations pendant la première guerre mondiale, et en bon mécène animé d'un désir de compréhension et de paix entre les peuples,  mit en place un système de bourses pour envoyer à l'autre bout de la planète quelques jeunes agrégés triés sur le volet afin de constituer ce qu'il appela " les archives de la planète" (la connaissance des peuples favorise la paix, c'était son dada). Le résultat, sorte de mémoire vivante d'une cinquantaine de pays visités, est absolument bluffant. Il laisse là un véritable héritage près de 75 ans après sa mort.

Jugez par vous même (et si vous aller visiter le jardin, s'attarder sur la partie musée vaut vraiment le coup) : la collection Albert Kahn regroupe plus de 72 000 "autochromes" (premier procédé industriel de photographie en couleur sur plaque de verre, il s'agit là de la plus grande collection au monde) et plus de 180 000 mètres de films (le tout en très bon état) qui nous montrent la réalité économique, sociale, les us et coutumes d'autochtones du bout du monde à une époque (en gros vers 1920) où la vision de l'ailleurs restait vaguement énigmatique, faute de moyens de diffusion et d'opportunités de voyages. Dieu merci on s'est bien rattrapés depuis, Albert serait content. Ces images nous emmènent bien loin, et nous laissent entrevoir l'émotion des rencontres immortalisées.
  
 
Photo : Tonkin                               Photo : Mongolie 
 
Photo : Bénin                                       Photo : Inde

Quand on réalise combien notre époque fait la part belle à l'individualisme, on reste songeur en pensant au destin guidé par les choix de vie fort peu conformistes de cet homme.

A méditer... L'Humanité, dites vous, avec un grand H...

Pensée du lundi !
Bien à vous les Loulous.

vendredi 19 septembre 2014

17 liens pour le week-end


Photo via The Girl with the Curl


On aimerait bien voir la trombine du businessman se rendant en Chine sur ce genre de vol.


Ma grand mère disait toujours que c'était important d'être "bien peignée".


Et si la vie était un jeu vidéo (très marrant) ?


Puisqu'on vous dit que le vélo fait du bien !


La journée a été rude, envie de vous plaindre un peu ? Les chinois ont tout compris.


Ce week-end, Parisiens, ne ratez pas  le nouvel an belge une fois !


Les Galeries Lafayette lancent un magasin de déstockage en banlieue parisienne.


Une radio pour les petits.


Pour réveiller le fan de dinosaures qui sommeille en nous...


Indispensable dans votre cuisine ! (via Swissmiss)


Un jardin potager sur le toit d'un building de Brooklyn.


L'évolution de nos bureaux depuis 1980.


Petite cuisine pour des produits beauté bio et pas chers.


Profession, détective privée.


A quoi ressemblent les lundis (via Kateoplis)


On vous souhaite un excellent week-end, reposant et rafraîchissant ! La semaine prochaine, on dégustera un excellent dessert et on ira se balader à Boulogne.

xx

Laure & Florence

mercredi 17 septembre 2014

Orla Kiely x Monoprix

 Attention, rencontre au sommet ! La collection imaginée par la créatrice irlandaise Orla Kiely, dont on adore les motifs 50's, dans notre garde-robe et notre maison, et notre enseigne préférée, Monoprix, est arrivée en boutique ! La collection est disponible depuis le 17 septembre. Pressez-vous si vous êtes fan, car vous n'êtes pas seul(e)s !

Alors, quelles pièces allez-vous choisir ?



Boîte en metal, 10 €.

Coussin imprimé, 20 € (ouch)

Plateau, 6 €

Le torchon (check !) 7 €

Dors bien, 20 €

 
Robe, 20 €

On trouve aussi une couverture polaire, des assiettes et des mugs, des pyjamas pour bébé, une écharpe pour femme, un abat-jour boule en papier...


envie de... cactus


Photo via Flickr
Si vous fréquentez certains réseaux sociaux (Instagram, Pinterest), vous aurez sans doute remarqué l'invasion de cactus ! Peut-être parce qu'ils évoquent l'été, la chaleur, les vacances... ou tout autre chose ! Allez savoir...


Photo via Floradora


Photo via The Girl with the Curl

Photo via Reisha Grid

Photo via Flickr

  





Et aussi : Un parc à cactus méconnu à Barcelone et comment transformer sa maison en jardin.

Idée week-end : Honfleur

Photo : River Cruise Insight


Honfleur arrive en 13ème position des lieux touristiques les plus fréquentés. Pas mal, non ? Il faut dire que ce petit port de pêche pris d'assaut (surtout par les Parisiens) d'avril à octobre est en tout point charmant, romantique, élégant... On y mange divinement et on peut y trouver quantité de chambres d'hôtes et hôtels accueillants. C'est l'endroit idéal où passer un week-end, qu'on ait envie de flâner sur le port, de marcher sur les pas de Sagan, de Satie ou des Impressionnistes, ou simplement de recharger les batteries en respirant un air iodé. 
Nous avons testé à plusieurs reprises, voici donc quelques adresses pour passer un très bon week-end .

Hôtel des Loges - photo I-Escape

Dormir


La bucolique Cour Sainte Catherine, située au cœur de Honfleur, propose appartements et chambres d'hôtes. Ce bâtiment du XVIIème siècle abrite un jardin très apaisant,parfait  pour oublier un peu la foule qui se presse les week-ends...
 A partir de 90 € la chambre double / 74 rue du puits - 14600 Honfleur / Tel: 02 31 89 42 40


L'Hôtel des Loges compte 14 chambres et une maison à louer en semaine ou le week-end. C'est un bel endroit pop, design mais sans prétention. Une bonne option chic et pas ruineuse.

A partir de 118 € la chambre double / 18, rue Brûlée - 14600 Honfleur / Tél. : 02 31 89 38 26

Nettement plus chic, La Petite Folie propose une maison d'hôtes et des appartements très élégants et hors du temps. C'est le plus cher de la sélection, le plus romantique aussi (les enfants de moins de 10 ans ne sont pas accueillis dans la maison d'hôtes). Si l'envie de faire une folie à deux vous prend...
A partir de 150 € la chambre double en basse saison / 44 rue Haute - 14600 Honfleur 
Tél : 06 74 39 46 46

Un peu plus loin. Le Pressoir du Mesnil est une bonne idée si vous venez en  famille et que vous n'avez pas envie de vous ruiner. Au Pressoir du Mesnil, la "suite" Pink Lady (comme les pommes) propose une chambre avec un lit double et un salon attenant avec canapé lit. Parfait si vous avez un, deux ou trois enfants. Au besoin, la propriétaire, Hollandaise d'origine, absolument charmante et attentive, installera un lit enfant.
A partir de 75€ la chambre double / 700, route du Puchaud - Le Mesnil - 27210 Saint-Pierre du Val / Tel. : 02 77 18 11 06 - 06 44 20 71 72



Photos de gauche à droite et de bas en haut : L'Ecailleur, La Cidrerie, Sa.Qua.Na, Au P'tit Mareyeur.
Apéroter

Le Perroquet vert, sur les quais Sainte Catherine, pour profiter de la terrasse et de la carte de bières.




Manger

La Cidrerie, une crêperie sans prétention, mais où l'on mange bien, où les enfants sont accueillis avec un sourire et des feuilles et des crayons pour tuer le temps... Bref, à la Cidrerie, ils ont tout compris ! Testez le galichot, un compromis entre la galette et la pancake, délicieux avec du saumon fumé...

Au Bouillon normand est un des incontournables lieux de restauration de Honfleur. Huîtres, croustillant de camembert, tripes, clafoutis... du local !
 
Au P'tit Mareyeur est un peu plus chic et raffiné, c'est une excellente adresse pour les amateurs de poisson. Réservation obligatoire.

L'Ecailleur. Si le P'tit Marayeur est plein, tentez votre chance à cette adresse. Même gamme de prix (menu autour de 30 €), même cuisine de la mer raffinée. Le plus ? Une belle vue sur le port !

Sa.Qua.Na. Si vous êtes prêt à casser la tirelire, la table d'Alexandre Bourdas, deux étoiles au Michelin et une belle expérience au Japon, vaut le détour (disent tous ceux qui ont eu la chance de tester... pas nous !). A noter qu'ils proposent aussi une formule enfant... Reste à savoir si on a envie d'emmener ses enfants dans un étoilé.




Eglise Sainte-Catherine - photo Panoramio
A voir

Les église Sainte-Catherine et Saint-Léonard. La première, tout en bois, est particulièrement impressionnante. Vous ne pourrez pas la rater, elle est au cœur de la ville.

Les Maisons Satie, un Honfleurais. Tout comme le peintre Eugène Boudin qui y a son musée.

Shopper
Gribouille - pour dénicher des produits du terroir. Il y a aussi une boutique La Belle-Iloise (et ses belles boîtes de sardines/thon/maquereaux), mais les prix sont assez dissuasifs... Faites aussi un tour au marché le samedi matin.


Fuir la foule
Filer à Villerville pour retrouver les lieux de tournage d'Un singe en hiver (la bourgade avait été rebaptisée Tigreville pour l'occasion). Déjeuner à la Crêperie du coin et terminer par une promenade digestive sur la grande plage où vous pourrez admirer un spectaculaire coucher de soleil.


Quelles sont vos bonnes adresses à Honfleur et dans ses environs ?

mardi 16 septembre 2014

Lasagnes aux artichauts


Testée dans un excellent restaurant italien de Paris, Come a casa, cette recette de lasagnes aux artichauts se trouve un peu partout sur la toile. J'ai repris celle de Barilla en l'adaptant avec les moyens du bord. Mais le résultat était vraiment délicieux... Endiamo !

Pour quatre personnes
Des lasagnes, des cœurs d'artichaut (ceux-ci font bien l'affaire !), 5 tranches de lard, du pecorino à râper, du vin blanc de cuisine.
1 grosse gousse d'ail, quelques feuilles de basilic, sel et poivre.
40 g de farine, 40 g de beurre et 500 ml de lait.

Commencer par faire revenir l'ail, émincé, et le lard, coupé en morceaux. Après quelques minutes, ajouter les artichauts taillés en petits morceaux. Ajouter une tasse de vin blanc. Saler et poivrer (à la fin).
Préchauffer le four à 190°C.

Pendant que les légumes et la viande cuisent, s'attaquer à la béchamel : dans une casserole, faire fondre le beurre, ajouter la farine puis le lait, porter doucement à ébullition. La réussite de la béchamel tient dans votre entière disponibilité ! Il faut constamment la remuer pour éviter les grumeaux. Saler et poivrer.

Lorsque la béchamel est prête, napper d'huile d'olive le plat à gratin puis ajouter un peu de béchamel dans le plat. Déposer quelques lasagnes pour recouvrir la sauce, ajouter les artichauts et le lard, le basilic finement coupé, de la béchamel, un peu de pécorino râpé, disposer des lasagnes etc. Terminer par une couche de lasagne, de la béchamel, du basilic et du pecorino.

Enfourner pour 30 minutes maxi et déguster dès la sortie du four avec une salade verte et un verre de vin rouge.

Buon appetito !






lundi 15 septembre 2014

Images nipponnes - petit délice du lundi

Coucou, aujourd'hui on se dit Konichiwa ! Vous voilà tout fringants après ce week end ? Vous vous souvenez de l'escapade japonaise du mois d'avril qui avait donné lieux à quelques posts dépaysants ? (les washlets ; les sumos ; tous aux bains ; les micro bars de Golden Gai). En ce lundi qui démarre une longue semaine qu'on vous souhaite formidable, nous vous proposons de partager ce que fût ce très chouette voyage, en images cette fois ci, grâce au génial et non moins beau gosse Emmanuel alias Play Up.
Bon voyage et régal des yeux (n'oubliez pas le son !), par ici c'est parti :

Japan Motion from Play-up on Vimeo.

Et si on vous a donné envie d'aller faire un petit tour là bàs, sachez bien qu'on reste toujours aussi follement sympas, prêts à partager avec vous tous nos bons plans nippons, manifestez vous ne soyez pas timides ! La bise du lundi.