jeudi 29 janvier 2015

Tokyo insolite - Un petit verre dans un Maid Bar ?




C'est en écumant le quartier d'Akihabara à Tokyo (empire de l'électronique) que mon attention a été retenue par ce petit encadré du Guide Du Routard sur les Maid Bars ("Meido Kafés" : bars de soubrettes) qui fleurissent dans le coin. Chiche me dis je, allons donc faire un tour dans la quatrième dimension...



Et c'est là qu'osant pousser la porte du Queens Court, on découvre une sorte de bonbonnière tenue par un groupe de trèèèèss jeunes filles habillées en domestiques rétro mâtinées de manga. Elles arborent le portrait de leur idole autour du cou, harnachées de tout un barda de première nécessité, de la baguette magique au pistolet galactique jusqu'aux oreilles de chat. "Bienvenue dans votre maison maîtresse" - quel accueil. On vous explique que vous êtes dans un vaisseau spatial, puis dans la forêt enchantée, le royaume n'étant pas loin, blabla hyper crédible cela va sans dire, le tout sur un ton proche de l'hystérie... On vous propose un catalogue pour choisir votre maid, qui vous offrira au choix, à boire (couleurs synthétiques, merci, très bon choix), à manger (avec un lapin dessiné au ketchup, c'est mieux), divers jeux, de vous raconter comment ça se passe "là d'où elle viennent", le tout avec une voix enfantine, rythmé de plusieurs encantations magiques. Le point commun de ces elfes de la forêt : elles sont de très petite taille (ça commence à 1 mètre 47), mentionnée sur leur fiche. L'une d'entre elles nous raconte qu'elle a 147 ans alors que sa voisine n'en a que 4 (moi aussi j'ai parfois menti sur mon âge, alors quoi). Ce service est minuté et on se demande ce qu'on fait là. Avoir un aperçu pour importer le concept en  France ? Pas gagné ! (sinon on pourra toujours tenter ce concept ci)



Cela se passe à l'étage d'un immense immeuble dédié à l'électronique et à l'univers cosplay (phénomène qui consiste à se travestir en héros de manga, de bd, de comic ou de jeu vidéo), à l'heure du déjeuner. On n'est pas à un étonnement près quand on va au Japon pour la première fois, maintenant on devine mieux à quoi jouent ces poupées qui font de la retape dans la rue. Mais un peu moins, ce que recherchent ces hommes d'affaires qui préfèrent venir partager leur déjeuner en face de l'une de ces nymphette de l'espace plutôt qu'avec leurs collègues de bureau. Retomber en enfance ? S'évader d'un quotidien trop étriqué ? Se faire chouchouter ? Se sentir important aux yeux d'une femme aux allures inoffensives ? On connaissait la fascination des japonais pour les tenues de soubrettes et d'écolières, nous y voila. En tout bien tout honneur (le code de "bonne tenue" est indiqué en première page du menu).





Je repars pour la vraie vie un peu dubitative, mais armée de cette carte qui m'assure dorénavant bonheur et protection. Effectivement, les mauvais génies de la forêt ne m'ont depuis pas importunée, je peux donc dire sans peur de me tromper que cela marche ! Encore merci les copines. En plus je me suis sentie grande pendant 30 minutes. C'est pas souvent.

(Photos : SUNDAY MORNING)


Bonus, en live ici  maîtres et maîtresses fidèles lecteurs : 


mercredi 28 janvier 2015

Envie de… coussins

Americana Ikat, Anthropologie, 48 £

Coussin Ice, Hay, Le Bon Marché, 70 €

Ikat rouge, Gypsya, 27,18 €

Handblock, Gypsya, 28,99 €

Carte du monde, My Bearded Pigeon (Etsy), 93,39 € (ouch !)

L'incontournable Orla Kiely, uaredesign, 59 €
Cath Kidston, Green Callow (Etsy), 18,73 €

Envoyez nous vos coussins préférés !

mardi 27 janvier 2015

Une maison plus verte - DIY #2 encore un nettoyant !

De la ligueur des montagnes ? Un nettoyant très efficace !

C'est un nettoyant tellement simple et basique que c'en est gênant de le présenter ici. La recette est inspirée d'Antigone XXI, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la papesse du no-poo (entre autres).

Si vous aviez suivi les conseils de ce post, vous devez avoir tout ce qu'il faut sous la main pour préparer un nettoyant (table, cuisine, salle de bain), à savoir… du vinaigre de ménage !
Mais il y aura certainement aussi dans un coin de la cuisine de l'eau et les restes de citronscitrons verts ou oranges pressés. Le citron désodorise, dégraisse, nettoie… naturellement.

La recette n'était pas trop compliqué jusque-là. Rassurez-vous, ça ne va pas se corser.

Mettre les citrons (ou oranges) dans un bocal. Remplir pour un tiers de vinaigre et deux tiers d'eau. Laisser reposer pendant une quinzaine de jours.

Filtrer et utiliser soit sous forme de spray, soit dans une bouteille comme simple nettoyant, et sans rinçage, bien sûr.

Et voilà ! On peut oublier la javel et les produits tout prêts toxiques à souhait.

lundi 26 janvier 2015

Concours DesPasRayés




Coucou les lecteurs du SUNDAY MORNING, en forme ? Pas plus tard que la semaine dernière, nous vous faisions découvrir cette jeune entreprise française et son amusant concept : petit rappel pour les moins assidus (tss tss !), DesPasRayes propose d'en finir avec la suprématie de la paire de chaussettes ainsi qu'avec la malédiction de la chaussette orpheline, grâce à une gamme de chaussettes délibérément dépareillées mais combinables. De la teinture des fils au tricotage, tout est Made in France et DesPasRayés bénéficie du savoir-faire d’un fabricant français de chaussettes qui a su transmettre son savoir de génération en génération. De la sacrée chaussette quoi. 


  

Eh bien cette semaine, très bonne nouvelle, DesPasRayés vous propose de gagner une paire, pardon, un lot de 3 chaussettes ! Pour participer, rien de plus simple :
- Likez  DesPasRayés  sur Facebook
- Likez aussi Sunday Morning sur Facebook
- Puis envoyez nous un message privé sur Facebook et nous tirerons deux d'entre vous au sort. Résultats lundi prochain. Bonne chance et bonne semaine à tous, et quoi qu'il arrive, soyez à l'aise dans vos chaussettes ! 
 
Photos : DesPasRayes

    

jeudi 22 janvier 2015

Un petit dessert ? Aujourd'hui on a du riz au lait sauce Carambar !




Photo : Buzzraider.fr

En manque d'inspiration, besoin d'une idée de dessert, facile et efficace ? Voici un dessert goûté dans cet excellent restaurant de Rouen. Comme nous le disions déjà sans complexe ici, les bonnes idées sont faites pour être empruntées, nous avons donc tenté d'élaborer notre propre version ;  après plusieurs coups d'essai mitigés (et grâce aux conseils éclairés de Maman), ça a fini par bien marcher voici LA recette régressive au possible (Le riz au lait de notre enfance ! Et les Carambar, ça va sans dire)  :
 
Le courses : lait - sucre  - riz rond - un sachet de Carambars au caramel - et surtout pour une saveur encore plus parfumée :

un zeste de citron (Photo : Monmenu.fr),



une gousse de vanille (Photo : lheuredete.com).
 
Prévoyez une bonne heure entre la préparation + le temps de refroidissement avant de servir. C'est parti (recette pour 6 personnes approx.) :

- mettez le riz dans une casserole (10 cuillerées à soupe), couvrir d'eau froide ;
- chauffez en douceur jusqu'à absorbtion de l'eau ;
- sortez le riz ainsi hydraté, rincez le à l'eau froide ;
- pendant ce temps vous aurez fait chauffer 1 litre de lait, et lorsqu'il est bouillant, versez le riz dedans
- rajoutez 10 cuillerées à soupe de sucre, une gousse de vanille taillée et grattée dans le sens de la longueur, le zeste  de citron ;
- couvrez, laisser cuire à feux DOUX 30 mn SANS REMUER, c'est là le secret ;
- laissez refroidir ;
- juste avant se servir, dans une casserole, faites fondre une bonne poignée de carambar AVEC DU LAIT (second secret sinon ça ne marchera pas !) à feux doux, puis nappez vos coupelles individuelles de riz au lait (pas trop remplies de préférence sauf si vous prévoyez d'étouffer vos convives).

 
Photo : Zapbook

 Normalement, carton plein, léchage de fond de casserole, félicitations du jury, tout le monde est ravi et vous nous adorez une nouvelle fois. Et si la soirée s'épuise un peu côté conversation, rabattez vous sur les blagues Carambar, elles n'ont pas pris une ride, elles.

mercredi 21 janvier 2015

Un week-end à Prague

Le pont Charles. Photo via 99 Travel Tips
Après Hambourg, Eric, notre baroudeur préféré, s'est promené le temps d'un week-end à Prague, capitale de la République Tchèque. Au menu, culture, romantisme et svíčková à volonté. En route !