vendredi 27 février 2015

17 liens pour le week-end

He lived long and prospered… Leonard Nimoy.

Happy time for the week end ! (photo via Pinterest



Et vous vous faites quoi en 2025 ?

Oh my God ! Vivement la robe de mariée

Pillow day is coming soyez prêts

Et pendant ce temps, de l'autre côté du globe....

L'Inde c'est aussi ça

Devenez polyglotte animalier, ça peut servir

Que diriez vous d'un petit blind test ?

Joli !

Sakura week is coming

Avis d'experts sur un métier à risques

Des photos de lingerie qui changent

A revoir (durée limitée)

Connaissez-vous (et regardez-vous) cette série culte ?

La Corée du Sud découvre le XXIème siècle (en matière de vie privée)

Escape rooms, ça vous parle ?

Une idée vacances ? Sinon, il y a aussi ça.


Bon week-end à toutes et tous ! A lundi, si le cœur vous en dit ;)

jeudi 26 février 2015

Mood by me le retour !



Photo : qui a dit qu'il était facile de trouver chaussure à son pied ?

Vous vous souvenez de notre post "these boots are made for walking" vous présentant la petite marque futée Mood by Me qui vous permet d'imaginer votre propre modèle rien qu'à vous réalisé sur mesure (forme - texture - couleurs) ? Ca marche pour les pompes, trench, pulls.... le choix des possibles est infini, bluffant. Combien d'en vous auront fini par succomber à la tentation ? (le risque était jugé élevé aux dires de nos collègues de bureau...)

Merci les soldes (Ventes Privées) car la frivolité a un coût, on a fini par remplacer ces fidèles petites bottines rouges qui ont mérité leur retraite.


PHOTO : Hello It's Valentine (encore merci Valentine !)

Marre de la grisaille et de l'uniforme hivernal tristounet, on a tenté le tout pour le tout. Ok le résultat n'est guère discret, et alors ? On se dit qu'avec une petite tenue passe partout (sans la cagoule !) ce sera par-fait. Ne sont elles pas choupinettes ? Allez hop en route pour de nouvelles aventures !




Photos : SUNDAY MORNING

Alors, tentées ? Rendez vous sur le site Mood by Me. Le délai de fabrication est un peu long (on vous informe à tous les stades de l'élaboration de VOTRE modèle), la réception n'en sera que plus savoureuse, parole d'une fan de pompes ! 





mardi 24 février 2015

Au boulot !

Melanie Griffith dans Working Girl
On peut toujours compter sur Arte pour poser des questions pertinentes et soulever des débats passionnants. Le travail, par exemple… Oui, il y a des sujets plus légers et moins minés. Promis, on parle bientôt chiffons !
Le travail donc, s'interroge Arte, qui propose un petit test pour savoir dans quel pays vous vous "épanouiriez" au travail en fonction de vos critères de priorité. Amusant ! (cliquez donc ici).

Et surtout, la chaîne franco-allemande diffuse un documentaire sur le "bonheur" au travail. Ça va faire marrer (jaune) beaucoup. Pourtant, il semblerait qu'il soit possible de remplir cette obligation avec plaisir. Le réalisateur Martin Meissonnier s'attarde apparemment (nous ne l'avons pas encore vu, hélas) sur ces entreprises "libérées" qui se passent de hiérarchie intermédiaire. Ça marche très bien dans la biscuiterie de Poult (on en avait parlé dans nos liens du week-end) chez Chrono Flex ou Favi, entreprise pionnière en matière de management.

Alors on peut continuer comme ça ou bien s'y mettre !

En tout cas, ce soir on sera devant notre TV !

PS : ne parlez plus de DRH, mais de Chief Happiness Officer ou CHO. A bons entendeurs…

lundi 23 février 2015

Le café suspendu




Oh ça va, on vous voit venir. C'est vrai qu'on vous a parlé de bars plein de fois (bar à chats, micro bar, bar de maid...) ; on vous avait aussi concocté une série de cocktails de l'été, certes. Cela dit, c'est souvent dans l'ambiance d'un café que bat le pouls de la ville et qu'on peut saisir au vol bien des subtilités sur les us et coutumes de la société qui nous entoure. Aujourd'hui nous allons vous parler du café suspendu, une belle initative, douce utopie devenue réalité que nous souhaitons vous faire partager. Et si le monde était en train de changer ? On aimerait y croire. En route !
  

L'histoire du café suspendu (qu'on appelle aussi "café en attente ") a commencé en Italie ("caffè sospeso"). Elle a également démarré en Espagne, en Angleterre puis dans plusieurs villes françaises (Marseille, Rouen...), boostée par une association on ne peut plus enthousiaste. C'est tout simple : vous allez dans un café, vous commandez un café et au moment de payer, demandez qu'on rajoute un café suspendu.  Le taulier prend note mais ne vous donnera aucun café supplémentaire en échange. Par contre, un inconnu en situation difficile (un SDF, un étudiant en situation précaire, un retraité fauché et isolé...)  pourra pousser la porte dudit bar et demander s'il y a un café suspendu pour lui. Bingo. On lui servira votre café suspendu, et c'est surtout un peu de réconfort, de lien social, un beau geste sans grand effort que vous lui offrirez.

Certes il faut miser sur la collaboration des cafetiers pour participer à ce type d'opération, sur leur honneteté également, sur leur civilité (qui a envie d'accueillir des SDF dans son bar ?) ainsi bien sûr que sur notre solidarité et sur le fait que les bénéficiaires puissent savoir que le café suspendu est une pratique qui existe.

On en tous envie de croire en un monde meilleur, et si on commençait (continuait ?) par offrir un petit café suspendu dès que possible ? L'idée nous plaît énormément. Parlez en autour de vous car pour l'heure sa mise en pratique est un peu longue au démarrage, à Paris tout au moins.


(Photos : site le Café suspendu)

vendredi 13 février 2015

15 liens pour le week-end

Happy Valentine ! (photo via Pinterest)

Hébé...

Quel festival !

Très important : réussir son cheesecake

On s'en doutait, c'est confirmé !

On adore :)

Victoires de la musique ce vendredi (on y sera !), tous nos vœux accompagnent Benjamin C. et ces deux là

Amusant, à tenter ?

Une très belle initiative qui arrive d'Italie, à copier vite

Envie de déco ? Que c'est mignon tout ça...

Avoir la banane !

Elle est marrante

Parisien, tête de chien

Sniff, un visage de notre enfance qui part

Le plus branché des baristas

Bon week-end à tous !


jeudi 12 février 2015

Do you Point It ? Ne soyez plus jamais à cours de mots en terre inconnue !

Alors ça y est ? C'est décidé, vous partez au bout du monde, des étoiles dans les yeux ?

Alors voyons un peu : visa, done ; passeport en cours de validité, c'est bon ; vaccins, un peu douloureux mais c'est fait ; barda anti palu, diarrhées, migraines, coups de soleil, maux de gorge..., vous êtes paré ; vous avez même pensé à acheter de quoi ennuyer les moustiques, un couteau suisse qui vous sera probablement confisqué en douane et mis dans votre sac à dos à roulettes beaucoup trop d'affaires que vous ne mettrez sûrement pas. Quant  au billet d'avion n'en parlons pas, votre siège est réservé depuis le 3 janvier dernier. Vous savez où vous irez, avec qui, comment, ce que vous porterez en cas de pluie, de chaleur torride, d'excursion dans la pampa, de soirée folle au Papagayo Club du coin. Bref, ya plus qu'à, vous comptez les jours ! Sauf que....

Vous devriez aussi songer à prier les dieux du voyage pour que l'autochtone parle un peu anglais, en supposant que vous même soyez capable de vous exprimer ce qui n'est pas toujours gagné, le Français n'étant guère doué, à moins d'avoir été touché par la grâce et comme le Pape, avoir ce mystérieux don des langues... A ce propos,  moi qui ne fais pas papesse pour gagner ma vie, j'affiche toujours dans les toilettes, propices à la plus grande concentration,  quelques mois avant le départ, quelques basiques d'usage (bonjour / au revoir / merci...) pour rester bien polie même loin de chez moi. J'ai même été jusqu'à prendre quelques cours de chinois pour pouvoir au moins prononcer correctement les indications de mon guide de poche, expérience plutôt comique et probablement pénible pour la prof.

Mais parfois (souvent même !).... rien à faire, l'autochtone restera ébahi face à vos prouesses linguistiques, on pourra aussi se moquer de vous, à raison, même si l'imitation du poulet grillé reste votre plus beau rôle et (d'ailleurs restez vigilants, n'oubliez pas que le poulet piaule, c'est sa femme qui caquète).

Plus jamais ça !

C'est là qu'intervient.... le Point It ! Pour ceux qui ont besoin de la traduction,  je vous plains du fond du coeur, vous êtes mauvais voilà tout -  cela veut dire "montre le avec le doigt".